Menu

Plus de productions télé, moins de cinéma

La Capitale-Nationale :

Plus de productions télé, moins de cinéma

Québec, 14 septembre 2018 – C’est ce matin, dans le cadre du Festival de cinéma de la Ville de Québec, que la Table de concertation de l’industrie du cinéma et la télévision de la Capitale-Nationale dévoilait l’état de la production dans la région de Portneuf à Charlevoix, profil fait avec la collaboration de l’Observatoire de la Culture et des Communication, du Fonds des médias du Canada, Téléfilm Canada, la Société de développement des entreprises culturelles (Sodec) et de la Ville de Québec.

La Capitale-Nationale représente 9,8% du produit intérieur québécois (PIB), 9,6% des emplois du Québec et 8,8% de la population totale de la province. Depuis sa mise sur pied en juin 2016, la Table de concertation s’est donc donnée comme objectif d’atteindre 10% du volume de la production québécoise en cinéma et en télévision au cours de la prochaine décennie.

Depuis les 3 dernières années, les producteurs de la Capitale-Nationale ont produit 103 projets sur 3 ans, ce qui représente 6,8% du nombre de productions québécoises de la province pour une valeur de 110,3 millions de dollars, i.e. 5% de la valeur des productions du Québec.

L’année 2017 aura été une année difficile pour les producteurs francophones établis en cinéma et en télévision établis dans les régions du Québec, i.e. hors métropole. 75% de la production québécoise se produit à moins de 25 km du métro Papineau de Montréal. Ce qui place la Capitale-Nationale au 4e rang derrière les régions administratives de Montréal/Laval, la Montérégie et les Laurentides.

Comparativement à l’ensemble du Québec (82%), la proportion de la production télévisuelle (85%) est plus importante dans la Capitale-Nationale. Le nombre de projets télé est en augmentation, les devis sont stables à 1M$ en moyenne et la valeur est en hausse constante.La situation est différente en cinéma. La production cinématographique de la région a baissé, les devis de production sont plus bas et la valeur totale correspond à la moitié des trois dernières années. La Table de concertation devra identifier, avec ses partenaires Téléfilm Canada et la Sodec, les facteurs de cette décroissance dans la région.

Dans l’agglomération de Québec, la valeur de la production d’œuvres d’animation et de fiction en télévision a augmenté de 16% sur les trois dernières années par rapport à la période précédente; celle de la production d’émissions de jeux et de variétés s’est accrue de 13% sur la même période. Sur 18 projets d’animation au Québec soutenus par le Fonds des médias du Canada ces 3 dernières années, 4 proviennent de la Capitale-Nationale du Québec, ce qui représente 22%.

La Table de concertation de l’industrie du cinéma et de la télévision de la Capitale-Nationale se réjouit de cette croissance en fiction et en animation, parce que ces genres sont identifiés comme structurants pour l’industrie locale. Toutefois, comparativement à ce qui se fait pour l’ensemble du Québec, c’est 23% de moins.

La Ville de Québec, le ministère de la Culture et des Communications et le Secrétariat de la Capitale-Nationale sont également des partenaires importants dans le soutien des productions locales. Mise en place par un partenariat tripartite, depuis 2010, la mesure d’aide au démarrage de productions cinématographiques et télévisuelles a soutenu des projets dont la valeur estimée des devis de production s’élève à 130M$.

Le 13 août 2018, le gouvernement du Québec et la Ville de Québec ont annoncé le renouvellement et la bonification du soutien à la production cinématographique et télévisuelle pour 2018. Grâce à des ajouts ponctuels respectifs de 250 000$ par le ministère de la Culture et des Communications et la Ville de Québec, ainsi que de 150 000$ par le Secrétariat à la Capitale-Nationale, ce soutien financier, habituellement de 250 000$, est bonifié à 650 000$ pour cette année. Depuis le lancement du soutien à la production cinématographique et télévisuelle en 2015, six projets ont été soutenus, pour un investissement total de 550 000 $ de la Ville de Québec. Ces six projets soutenus par la Ville représentent des coûts de production de 7 700 000$.

La Table de concertation de l’industrie du Cinéma et de la télévision tient à saluer l’attention des de ses partenaires, de ces bailleurs de fonds et remercier le « leadership » de la Ville de Québec pour la croissance de cette industrie culturelle et économique de la région.

Fondée sous l’impulsion de la Ville de Québec, la Table de concertation de l’industrie du cinéma et de la télévision de la Capitale-Nationale, qui a vu le jour en juin 2016, est un organisme sans but lucratif qui représente une quarantaine de membres dont des maisons de production indépendante, des fournisseurs de services, des auteurs, réalisateurs, producteurs, techniciens, des festivals et associations, installés sur le territoire de Portneuf à Charlevoix, au Québec.

Source : Table de concertation de l’industrie du Cinéma et de la télévision

Porte-Parole : Présidente de la Table, Nancy Florence Savard

Rechercher